Easymile – Bus Autonome Electrique

J’ai été contacté par la société Easymile basée à Toulouse, afin de réaliser une série de photographies de leur véhicule électrique autonome, qu’ils développent sur le site de Francazale.

EasyMile SAS a été fondée en 2014 par Ligier et Robosoft Technology PTE. La EZ10 a été développée dans le cadre de CityMobil2 , projet de l’Union Européenne FP7. La EasyMile EZ 10 est un véhicule autonome électrique mesurant 4 mètres de long, 2 mètres de large et 2,70 mètre de haut pour un poids à vide de 2,750 tonnes. Il est maintenant déployé dans plus de cent villes de vingt-neuf pays. Il est certifié pour accueillir douze personnes en ayant six places assises. Alstom et Continental font partie des investisseurs de la société.

Leur volonté était d’avoir une série d’images extérieures et intérieures du véhicule afin de pouvoir intégrer ces images dans des créations graphiques pour leurs différents supports de communication.

La difficulté première était alors de réaliser ces images sur un fond blanc type studio, sans pour autant pouvoir déplacer le véhicule dans un grand studio dédié à ce style de travaux. Il m’a fallu alors amener un studio et déployer deux grands fonds blancs côte-à-côte. Le fond blanc permet de limiter les reflets parasites dans les parties brillantes et faciliter le détourage en post-production. Quelques heures de préparation avant la prise de vue vous économise des jours de post-production.

Enfin, grâce à l’ajout d’un nombre important d’éclairages, la lumière homogène ainsi obtenue permet d’avoir des images équilibrées facilitant le travail de post-production ; il a fallu également utiliser de nombreux écrans coupe-flux pour bloquer les reflets pouvant venir depuis derrière l’appareil photo, afin d’avoir des vitres parfaitement mat, indispensable pour réaliser par la suite des effets de transparence permettant l’intégration du véhicule dans des environnements de présentation pour la communication de la société.

La prise de vue en mode connecté à l’ordinateur permet de s’assurer que la qualité d’image est conforme aux attentes ; cela permet aussi d’avoir un écran de contrôle plus fiable afin de montrer les avancées de la prise de vue au client sur place.

L’utilisation d’un filtre polarisant à bon escient et de masquages manuels lorsque cela est nécessaire permet d’avoir une série d’images qu’il faut par la suite monter ensemble dans un logiciel de post-production adapté.

Enfin pour l’intérieur du véhicule, l’utilisation d’optique grand angle bien qu’indispensable est particulièrement délicat afin d’éviter toute déformation visuelle.

Après plusieurs jours de post-production, d’équilibrage des niveaux, retouches localisées, détourages des fenêtres avec prise en compte des niveaux de transparence en fonction du nombre de fenêtres traversées par la lumière, je pouvais livrer ces images à mon client, qui sont dorénavant utilisées sur leurs supports de communication et entre autre leur site web.

Ce fut un travail de photographie techniquement très intéressant, sur un produit innovant et aux dimensions peu habituelles pour un « packshot » ! Easymile se développe maintenant dans de très nombreux pays, depuis Singapour jusqu’à Seattle et je leur souhaite beaucoup de réussite dans ce mode de transport prometteur.